"Professeur" d'existence

Le risque serait de confondre la mission de sophrologue avec celle de thérapeute… sauf à considérer que le sophrologue est thérapeute de l’existence.

On pourrait dire que le sophrologue est "professeur" d’existence. Il met en effet son activité au service de l’être et doit permettre au sophronisant 
- de vivre l’espace de son corps 
- d’acquérir une capacité de penser 
- de se sentir sujet (« je ») avec une histoire
- d’être un humain de l’humanité

Voilà pourquoi cela me passionne.